Comment choisir la meilleure peinture pour plafond ?

Peindre un plafond peut être assez compliqué, puisqu’il se situe en position haute. De plus, un plafond est généralement l’endroit qui fait apparaître le plus les traces laissées par le rouleau. Par conséquent, la peinture jouera un rôle décisif dans le résultat, elle doit alors être soigneusement sélectionnée. Glycérine ou peinture acrylique ? Opter pour le blanc ou oser d’autres couleurs ? Finition satinée ou mate ? Quelle peinture utiliser pour réduire les défauts de son plafond endommagé ? Plusieurs critères sont à considérer lors du choix de la peinture de son plafond. Voici quelques conseils pour vous aider.

Analyser l’état de son plafond

Avant d’envisager de peindre ou de choisir une peinture pour son plafond, une analyse de l’état de ce dernier s’impose. En fait, les plafonds tout neufs sont peints différemment des plafonds qui doivent être rénovés.

Cette analyse est importante pour connaître les étapes par lesquelles il faut passer pour préparer son plafond à la peinture. elle permet également de guider le choix de la peinture appropriée.

Quelle peinture pour plafond choisir

  • Si le plafond n’est pas peint et qu’il soit tout neuf, il suffira alors de nettoyer le support. Une couche fine de peinture en plus d’un apprêt suffiront largement.
  • Si l’état du plafond est bon, mais qu’il n’est pas neuf, il faudra préparer le support seulement en le dépoussiérant et appliquer la peinture ensuite.
  • Dans le cas d’un plafond endommagé, il faudra alors écailler la peinture qui se décolle, en retirer les morceaux et couler de la peinture sur les fissures.
  • Dans le cas d’un plafond sale : s’il y a de la saleté, de la graisse ou d’autres taches sur votre plafond, un bon rinçage doit être effectué avant de procéder à la peinture.

À lire aussi : Quelle est la meilleure perceuse Metabo ?

Comment choisir la couleur de son plafond ?

Le choix d’une couleur pour le plafond dépend des goûts et de l’ambiance que l’on envisage de créer. Généralement, la couleur préférée pour le plafond reste la couleur blanche, mais cela reste un choix purement sécuritaire. Vous pouvez évidemment exploiter d’autres possibilités.

Le blanc est utilisé parce qu’il peut agrandir la pièce et illuminer l’intérieur. Si vous optez pour une autre couleur, même si elle n’est pas sombre, vous prenez le risque de créer un effet visuel de tassement du plafond, d’étouffement de la pièce et de perte de luminosité.

Quels types de peinture et de finition choisir ?

Les deux critères les plus importants à prendre en compte après la couleur lors du choix d’une peinture pour plafond, sont la nature de la peinture et sa finition.

La nature de la peinture : pour la peinture d’un plafond, deux choix sont à votre disposition, on note :

  • la peinture acrylique est inodore et sèche vite. Pour avoir un joli rendu, il est conseillé d’en appliquer 2 couches ;
  • la peinture glycéro : celle-ci est fabriquée des solvants, elle dégage de ce fait une forte odeur. Son rendu est généralement lisse et précis en seulement une couche. Cette peinture est résistante à l’humidité.

Le type de finitions : les finitions les plus couramment utilisées sont les finitions brillantes, satinées ou mates. La plus utilisée étant la peinture mate, car son aspect givré permet de cacher les endroits où le plafond présente des irrégularités.

Les deux autres finitions (brillants et satinées) absorbent plus de lumière, ce qui fait qu’elles mettent en évidence les défauts.

Si vous avez besoin de repeindre un vieux plafond présentant ou non un relief, il est recommandé alors d’opter pour une finition mate. En revanche, si votre plafond est neuf, toute finition de peinture peut être utilisée, mais il faut garder à l’esprit, que le fini brillant produit un résultat peu satisfaisant en général.

Découvrez également : Comment choisir sa clé à choc pneumatique ?

Laisser un commentaire